le livre de sketchs A lire
Le livre des sketches.
En papier et numérique Informations (et achat en ligne)
Le droit de vote des vieux
Contact  les sketchs sur le net Social  les sketchs sur le net Politique  les sketchs sur le net Divers  les sketchs sur le net Sketches 






Une civilisation démocratique se reconnaît par la perpétuelle évolution de ses lois. Que c’est beau, un pays où les parlementaires légifèrent. Cette sentence fleure bon le discours électoral, bien creux et consensuel.
Mais ce que je vous propose, aucun Président de la cinquième République, ni de la quatrième, ni des précédentes, ne l’a formulé. Ce que je vous propose est une adaptation indispensable. Ne nous voilons pas la face. Il est urgent de tirer les conséquences des progrès de notre civilisation, la plus évoluée des civilisations, la plus respectueuse de la vie humaine. Oui, nous respectons la vie humaine au-dessus de tout, et c’est notre grandeur, et c’est pourquoi il est de notre devoir d’agir.
Le constat, vous l’avez, vous aussi, sûrement parfois énoncé : de nombreux vieillards perdent « un peu » la tête. On dit même qu’ils retombent en enfance. Méditez bien cette citation populaire. Ce n’est pas anodin, une telle expression. Et il convient de la tourner sept fois dans les méninges (pause).
En France, le droit de vote est accordé à 18 ans : personne, sérieusement, n’ose le préconiser à dix ou quatorze. Même si des communes jouent avec le jeunisme et la démagogie en considérant avec un apparent sérieux les délibérations des conseils municipaux d’enfants. Pauvres enfants, marionnettes de parents qui le plus souvent n’ont jamais réussi à obtenir un siège. Mais c’est presque un autre sujet.
Si l’âge auquel débute le droit de vote est inscrit dans nos textes, l’absence de date limite est significatif d’une époque où la mort était précoce. Heureusement, notre société a su faire reculer l’âge de notre disparition. Nous vivons de plus en plus vieux, et c’est un bienfait. Mais il faut savoir aussi en tirer toutes les conséquences. Et c’est ma proposition révolutionnaire qu’aucun de nos vieux hommes politiques ne préconise : instaurer un âge limite au vote. Pour résoudre d’autres problèmes, je préconise qu’il soit variable, qu’il coïncide avec l’âge de la retraite. Certains ont la retraite à 35 ans, je pense aux militaires, donc qui dit retraite dit radiation des listes électorales, d’autres la prennent à 55 ans, d’autres à 60.
Certains ainsi la prendront à 70. Ce qui aura l’effet bénéfique de diminuer pour l’ensemble de la collectivité le poids des retraites. De plus, soyons pragmatiques : cette charge des retraites va devenir insupportable et tant que les retraités seront aussi électeurs, aucun gouvernement n’osera prendre les mesures nécessaires et indispensables.
(enthousiaste :) Oui, la suppression du droit de vote aux retraités permettra de baisser sans le moindre trouble le montant des retraites. Naturellement il aurait été plus pratique de réaliser cette mesure comptable lors du passage du franc à l’euro mais ce que nos aînés n’ont pas eu le courage de réaliser, nous le ferons, vive la France et vive le République active.



page suivante : Vin et venin



les vieux victimes idéales du compte d'auteur ? http://www.publibeurk.com la publication en compte d'auteur expliquée aux auteurs écrivains lectrices
Commentaires ouverts depuis 2014:

Commentaire ou sketch...